Marc Steinmetz et Eric de Hennin : une rencontre, une collaboration

ODB aime les entrepreneurs.

Pour accompagner de la manière la plus complète possible ses clients, l’équipe d’ODB prend le temps de les connaître et d’étudier avec soin leurs demandes.

Le but d’une telle démarche est de pouvoir conseiller leurs clients au mieux sur un plan financier et comptable, mais également d’accompagner les demandes des entrepreneurs qui s’ouvrent à de nouveaux horizons.

Nous rencontrons aujourd’hui Marc Steinmetz et Eric de Hennin de Movie Tax Invest pour nous présenter leur magnifique collaboration et en quoi Odb a joué un rôle de conseilleur à la demande du client Marc.

Un entrepreneur accompli

Marc Steinmetz, directeur de la société Wooh, que nous vous présentions il y a quelques semaines, est un entrepreneur accompli. Client chez ODB depuis 2013, il fait une totale confiance à cette équipe en leur confiant la comptabilité de ses deux sociétés.

ODB est donc en charge de la comptabilité de l’entreprise Wooh, qui s’occupe de la vente et la promotion des produits mais également de sa société de consultance qui s’occupe de la gestion du bâtiment, des honoraires ou encore du fonctionnement des deux structures.

« ODB s’est chargé de faire le lien entre mes deux entreprises. Un tel accompagnement m’a aidé et soutenu dans toutes les tâches pour lesquelles je me sentais moins qualifié. »

Au fur et à mesure des années, tout en suivant les conseils d’ODB, Marc Steinmetz essaie de trouver la meilleure manière de se rémunérer tout en reversant ce qu’il doit à l’Etat.

« Je pense qu’il est normal de contribuer à l’Etat belge en tant qu’entrepreneur, mais en tant qu’indépendant il est également important de trouver la manière juste de se rémunérer. »

Une rencontre inattendue

C’est lors d’une réunion du Cercle du Lion, que Marc fait la rencontre d’Eric de Hennin, conseiller en investissement pour Movie Tax Invest, venu présenter son activité.

Ce dernier présente alors le Tax Shelter, une façon intelligente de payer moins d’impôt grâce à cet incitant fiscal et destiné à encourager l’investissement dans la production d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques

« Je me suis dit : pourquoi ne pas étudier plus attentivement cette forme d’investissement? Une fois que j’ai rencontré Eric de Hennin pour plus d’informations, j’ai directement appelé Frédéric Callens pour qu’il puisse me conseiller au mieux en fonction de ma situation. »

C’est alors que Frédéric Callens prend le temps d’étudier la proposition afin de présenter à Marc les différents avantages d’un pareil investissement Tax Shelter pour ses deux sociétés.

« ODB a analysé mon bilan et m’a proposé un montant à investir. Nous avons discuté à trois avec Frédéric et Eric. Un tel accompagnement me sécurise énormément. Je sais que je suis totalement en ordre administrativement et je peux prendre mes décisions sans aucun risque et l’esprit tranquille. »

Mais alors la Tax Shelter, qu’est-ce que c’est ?

Eric de Hennin nous explique en quoi consiste cet investissement particulier.

« La Tax Shelter est une niche fiscale créée en 2003 par le gouvernement belge pour aider l’industrie de l’audiovisuel à se développer. »

L’idée est assez simple. La Tax Shelter permet à des entreprises qui réalisent des bénéfices d’en investir une partie dans une œuvre audiovisuelle européenne (film ou série télévisée par exemple).

L’entreprise recevra alors un gain et un return fiscal d’environ 10% de son investissement. Ce pourcentage sera scindé en deux. Les premiers 5% seront reversés à l’entreprise sous forme de prime complémentaire dans les 18 mois. Quant aux 5% restants, ils représenteront un avantage fiscal à déduire dans la comptabilité de l’entreprise.

Le montant investit par les entreprises sera directement attribué à une production ou une coproduction belge. Ainsi l’entièreté du Tax Shelter sera dépensée en Belgique. Avec un tel investissement, seules des sociétés belges seront appelées pour proposer leurs services, comme des lieux de tournages, des caméramans et toutes autres activités liés à un tournage.

« Nous savons aujourd’hui, grâce à de nombreuses études, que 1 euro investi, rapporte 1.10 à 1,30 euro à l’état soit 10% à 30% et cela en recettes fiscales (IPP & ISOC), cotisations sociales et rentrées TVA. C’est ainsi la meilleure façon de créer de l’économie circulaire. », nous confie Eric de Hennin.

Quant à Marc Steinmetz, il conclut : « Il s’agissait pour moi de vases communicants. J’aide d’autres entreprises belges tout en payant ma part d’impôt à l’état. Je trouve ça très bénéfiques de créer des ponts entre différents entrepreneurs belges. C’est pour cela que j’ai fait confiance à Eric de Hennin et Movie Tax Invest en investissant dans une œuvre audiovisuelle. »

Vous souhaitez avoir l’esprit libre pour consacrer toute votre énergie à bâtir ou développer votre entreprise ? Les experts d’ODB sont vos alliés pour affronter l’économie en mouvement dans laquelle nous vivons.🚀

Contactez-nous maintenant :

Par l’envoi de notre formulaire de contact, vous nous accordez le droit de stocker vos informations personnelles dans la base de données de ODB. Ces informations ne seront utilisées que pour répondre aux demandes que vous avez exprimées dans notre formulaire de contact et pour vous envoyer nos newsletters. Aucune information à votre sujet ne sera divulguée à un tiers. Vous aurez toujours la possibilité de vous désinscrire de notre liste d’emailing en sélectionnant l’option « se désinscrire » disponible en bas de newsletter.