Du sport à l’emploi !

Tanguy Neve, entrepreneur social, se consacre aujourd’hui à plein temps à ce qui n’était au départ qu’une simple passion.

« Après des études de droit, j’ai longtemps suivi le schéma classique. Parallèlement à ma vie strictement professionnelle, j’ai toujours organisé des événements caritatifs. »

Du hobby au professionnel

Tanguy, papa de 3 enfants, a travaillé plusieurs années comme banquier, il a ensuite exercé dans le secteur pharmaceutique, avant de faire un crochet par la distribution alimentaire.

« L’organisation d’événements a toujours été un hobby présent dans ma vie. Le fait de reverser les bénéfices dégagés à différentes associations était une motivation supplémentaire. »

Au fil des années, Tanguy Neve organise des événements au profit d’associations telles SOS Village d’Enfants, Belgian Kids Foundation ou encore FACE pour qui il a imaginé avec des amis le concept Dine with Star qui permet de dîner en compagnie d’une personnalité belge.

Une initiative sportive

C’est lors d’une édition de Dine with Star, que Tanguy fait la rencontre de Marc Wilmots, alors entraîneur des Diables Rouges.

C’est notamment avec lui et Marlène de Wouters qu’il décide de constituer une association pour faciliter l’accès au sport aux enfants en difficulté en Belgique : MW Fund.

« Leur notoriété nous a aidé à lancer l’association. Avec un jury composé au sein de la Fondation Roi Baudouin, l’idée consistait à redistribuer les fonds récoltés pour financer les projets qui permettaient à des jeunes en difficulté de s’épanouir et de gagner en confiance »

Pour Tanguy, le projet est une belle initiative, mais reste peu impactant. L’entrepreneur décide alors de se lancer dans une nouvelle aventure « sur le terrain ».

Une inspiration pour un projet de vie

« Sur recommandation d’une connaissance, j’ai découvert Sport dans la Ville, une association française qui, depuis 1998, facilite l’insertion socio-professionnelle des jeunes en difficulté par le sport. »

L’association travaille en deux temps. La première approche permet à des jeunes ayant peu de moyens d’exercer une activité sportive. La seconde aide ces mêmes jeunes à s’insérer socio-professionnellement dans la société.

« Sport dans la Ville est vraiment notre modèle inspirant. Voir une association aussi opérationnelle sur le terrain m’a donné envie de travailler de la même façon pour offrir de nouvelles perspectives à ces jeunes. »

Deux options s’offrent alors à Tanguy : devenir une filiale belge de Sport dans la Ville ou rester indépendant avec un soutien de l’association française. C’est la seconde option qui sera retenue, c’est la naissance de Sport2Be.

Sport2Be en route vers Job2Be

Tanguy Neve décide de se lancer à temps plein dans une nouvelle aventure. L’association se développe rapidement et Tanguy ne cesse de se lancer dans de nouveaux objectifs.

« Nous sommes partis d’une feuille blanche en 2016. Aujourd’hui, Sport2Be, c’est 16 animations sportives dans plusieurs communes bruxelloises et à Tongres et plus de 850 jeunes inscrits aux différentes activités proposées. »

Le socio-entrepreneur ne s’arrête pas là. Sur base du modèle français, avec l’énergie de Nikita et d’Arthur, Sport2Be lance … Job2Be, un programme d’insertion professionnelle qui permet à plus de 80 jeunes d’être encadrés et aidés dans leur projet d’avenir.

Des magnifiques accomplissements

« Nous sommes 5 à travailler à temps plein au sein de Sport2Be, aidés de quelques temps partiels et de bénévoles et plus de 35 coachs pour animer les sessions sportives. »

En quelques années, l’association s’est réellement développée. Cependant, pour Tanguy, il reste encore du chemin à parcourir pour assurer la pérennité de l’association.

« Sport2Be a déjà accompli de belles choses mais ce n’est pas un aboutissement. »

A l’inverse de ce qui se passait à la genèse du projet, Sport2Be est désormais sollicité par plusieurs communes de la capitale, une gageure loin d’être évidente au départ.

« A l’origine, lorsque nous demandions l’accès aux terrains de sport dans les communes ou dans les cités de logements sociaux au profit des jeunes du quartier, nous faisions face à des regards perplexes, voire méfiants. Avec le succès du projet, la tendance est largement en train de s’inverser. »

« Une de nos plus grandes fiertés, c’est de voir les premiers participants au programme vouloir devenir coach et aider les plus jeunes. C’est finalement la roue qui continue de tourner. »

La force de Sport2Be : une gestion digne du privé

« Par rapport au monde associatif classique, nous sommes organisés de même manière qu’une entreprise privée, à la grande différence que les éventuels bénéfices annuels sont automatiquement et invariablement réinjectés dans la pérennité du projet. »

Pour la gestion de l’association, Tanguy Neve a fait le choix s’entourer d’une série de value partners reconnus dans leur secteur d’activité respectif.

« Il ne s’agit pas vraiment d’un investissement financier, mais plutôt d’un « mécénat » de compétences. »

Ce sont plusieurs entreprises privées qui ont choisi de faire confiance à Sport2Be. Des entreprises comme Nextensa ou UnifiedPost qui mettent gracieusement des bureaux et des locaux à disposition, Optim HR, Forum press & comm ou Accenture pour ne citer qu’elles. Mais Sport 2 Be, ce sont aussi plusieurs fondations et groupes qui contribuent au succès du projet. Parmi ces dernières, on retrouve la 4 Wings Foundation, Wealtheon Foundation, la Fondation Bernheim, la Fondation Roi Baudouin évidemment, mais aussi de grandes marques telles que Basic Fit ou encore Decathlon.

Sport2Be dispose aussi de soutiens privés, mais Tanguy souhaite aussi sensibiliser les pouvoirs publics,

« Le Fédération Wallonie-Bruxelles a rejoint le projet, mais ce n’est pas suffisant à nos yeux. Nous aimerions que le secteur public monte en puissance. Il n’y a que comme ça que l’on pourra pérenniser le projet et de la sorte aider de plus en plus de jeunes en difficulté. »

Et l’avenir

Tanguy déborde de nouvelles idées.

« Notre objectif est de dépasser le chiffre symbolique des 1000 inscrits en région Bruxelles-Capitale. Nous aurons plus de poids dans le paysage associatif belge et nous espérons montrer aux pouvoirs publics que notre action répond à la demande et aux besoins pressants de centaines de jeunes. »

Il n’y a donc pas de secret pour pouvoir davantage se développer et encadrer un maximum de jeunes issus de milieux défavorisés, il est important de récolter un maximum de fonds.

« Notre projet vise à devenir un endroit central pour les jeunes en difficultés, et dans ce but, nous ouvrons 2 académies, street soccer et boxe, au sein même de Tour et Taxi. On espère ainsi attirer un maximum de jeunes entre 12 et 25 ans et les aider ensuite dans leur insertion socio-professionnelle et sur le chemin de l’emploi. »

A plus long terme, Sport2Be a pour ambition de créer un campus à l’image de celui de Sport dans la Ville à Lyon. Une belle façon de pérenniser l’action et rester présent dans le paysage associatif bruxellois, et plus tard belge.

Car oui, l’association voudrait se voir active à l’échelle nationale en reproduisant le modèle bruxellois dans des villes à travers le pays.

« Aujourd’hui, plus nous serons présents, plus Sport2Be deviendra incontournable aux yeux des pouvoirs publics. »

En tant qu’association, Tanguy était à la recherche d’un accompagnement à la hauteur de celui des entreprises privées.

« ODB fait partie des acteurs qui participent au développement de notre projet. Ils nous offrent en grande partie de notre comptabilité. Encore un de nos value partners. »

Vous souhaitez avoir l’esprit libre pour consacrer toute votre énergie à bâtir ou développer votre entreprise ? Les experts d’ODB sont vos alliés pour affronter l’économie en mouvement dans laquelle nous vivons.🚀

Contactez-nous maintenant :

Par l’envoi de notre formulaire de contact, vous nous accordez le droit de stocker vos informations personnelles dans la base de données de ODB. Ces informations ne seront utilisées que pour répondre aux demandes que vous avez exprimées dans notre formulaire de contact et pour vous envoyer nos newsletters. Aucune information à votre sujet ne sera divulguée à un tiers. Vous aurez toujours la possibilité de vous désinscrire de notre liste d’emailing en sélectionnant l’option « se désinscrire » disponible en bas de newsletter.